Burgol Racing

Agenda des courses

Saison 2023

Du 31 mars au 2 avril 2023 Mugello Classic (IT)

Voir le résumé du weekend

Du 16 au 23 avril 2023 Tour Auto (FR)

Voir le résumé du weekend

Du 12 au 14 mai 2023 SPA-Classic (BEL)

Voir le résumé du weekend

Du 2 au 4 juin 2023 Grand Prix de l'Âge d'Or (FR)

Voir le résumé du weekend

Du 29 juin au 2 juillet 2022 Le Mans Classic (FR)

Voir le résumé du weekend

Du 1 au 3 septembre 2023 Dix Mille Tours (FR)

Voir le résumé du weekend

Du 6 au 8 octobre 2023 Estoril Classics (POR)

Voir le résumé

2023
2022
2021
2020
2019

Mugello Classic

Résumé du weekend

Après un hiver chargé en projets et révisions, nous voila à Mugello Classic pour la première course de l’année, avec entre autre, notre projet de l’hiver, Une Allard J2 de 1949.

Avant cela une petite mise en jambe avec une trentaine de voitures au Paul Ricard à l’occasion du traditionnel Burgol Track Day.

Le soleil de la toscane nous a accompagné tout le week-end, des conditions fantastiques.

En sixties, une course acharnée entre les 70 voitures du plateau s’est déroulée. Malheureusement un abandon de notre cobra N°31 après 1H20 de course, suite à un problème moteur.

Dans la fameuse catégorie greatest trophy, notre Carrera 2000 et l’Allard J2 ont fait le spectacle. Beaucoup appréciée par le public, notre Allard J2 s’est montrée compétitive, malgré une petite sortie dans les gravillons, qui a sonné l’arrêt de la course 1 pour cette dernière.

Nous voila arrivé en HTC. Une catégorie de plus en plus appréciée par les pilotes et le public. Nos voitures se sont montrées performante, très beau week-end pour elles.

Pour conclure, meeting fantastique et place à la préparation deSPA Classic début Mai !

Tour Auto

Résumé du weekend

Il est l’heure d’un petit écart à la saison de circuit pour un Tour Auto des plus agréables pour Burgol Racing Team. 

Lors de cette 32ème édition, nous avons engagé nos deux traditionnelles Shelby Cobra et Jaguar E-type en catégorie régularité. 

Le parcours de cette édition passait à quelques pas des chez nous ce qui a permis à plusieurs passionnés de venir soutenir notre Team au circuit de Bresse. 

Du côté des voitures, elles nous ont apporté beaucoup de plaisir et un minimum de travail, en effet, zéro problème technique durant ces cinq jours de Rallye. 

Les quatre pilotes et copilotes ont rallié Canne avec de beaux souvenirs sur de magnifiques spéciales en route fermée et de sympathiques circuits tels que celui de Charade. 

Merci et bravo à tous les acteurs et organisateurs de ce Mythique Rallye.

SPA

Résumé du weekend

Bienvenue sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps, où les voitures affrontent les défis d’une piste légendaire, sublimée par la magie des Ardennes belges et les caprices d’une météo pluvieuse, ajoutant une dose d’intensité et de stratégie à chaque virage.

Le week-end est redouté par les pilotes en raison de la difficulté du circuit et des conditions météorologiques. Commençons par la course d’endurance des années soixante. Une épreuve de 2 heures où tout peut arriver. Nos 5 voitures ont toutes pris le départ, se classant de la 10e à la 27e place. Le soleil nous a accompagnés pendant la première heure de course, puis le ciel s’est assombri. Tout s’est bien passé, à l’exception de notre Lotus 26R qui a glissé sur une flaque d’huile pendant la nuit et a terminé sa course dans les pneus. Heureusement, le pilote n’a rien eu et la voiture sera réparée pour Le Mans Classic.

Dans la catégorie Greatest Trophy, l’Allard J2 et la Lister Chevrolet ont dû se battre pour rester sur la piste sous cette pluie battante. Avec les pneus Dunlop, il faut savoir glisser, être précis avec la pédale d’accélérateur et avoir un coup de volant de pilote. Malheureusement, notre Allard J2 a dû abandonner lors de la dernière course après 45 minutes en raison d’un problème de boîte de vitesses.

Dans la catégorie très appréciée HTC, seules 2 voitures étaient présentes, une Ford Capri et la célèbre BMW 3L CSL. Tout s’est bien passé pour ces bolides.

Passons maintenant aux catégories plus modernes, le Groupe C et l’ERL.

En ce qui concerne l’ERL, le week-end a été très mouvementé. La Ford IMSA n’a malheureusement pas pu terminer le week-end en raison d’un accident. Le pilote va bien. La Lola B98 a dû abandonner en raison d’un problème de moyeux.

En Groupe C, la Olmas et la Tiga se sont montrées très compétitives. La Olmas a décroché la 3e place sur le podium dans la catégorie C2, tandis que la Tiga a dû abandonner en pleine bataille en raison d’une casse de la boîte de vitesses. L’Astin Martin AMR02 s’est très bien comportée, avec quelques difficultés au début du week-end concernant la boîte de vitesses.

Grand Prix de l’Age d’Or à Dijon-Prenois

Résumé du weekend

Voici déjà le milieu de saison pour les Séries by Peter, avec le Grand Prix de l’Age d’Or à Dijon-Prenois. Après un weekend plutôt tumultueux à SPA Classic, nous voilà de retour à notre cher Spirit Gentleman. En effet, l’ambiance sur la piste a été un réel plaisir, et cela pour tous les plateaux présents.

La Burgol Racing Team a déplacé une dizaine de voitures pour ce magnifique et ensoleillé weekend bourguignon.

L’Allard J2, en préparation pour le Mans Classic, a été remplacée par une revenante dans l’équipe, la magnifique Corvette Cunningham des années 60. Une mise en main a été nécessaire pour assurer de bonnes performances et a procuré un immense plaisir aux milliers de passionnés venus fêter les 70 ans de la Corvette.

Au cours de ce weekend, nous avions une voiture des années 50 avec un équipage père-fils sur une Alfa Giulia Sprint. Quel plaisir pour eux de partager la course, les glissades et l’ambiance chaleureuse. Nous sommes ravis de constater que la relève est bien présente !

La course des années 60, tant attendue pour ses batailles et son spectacle, a été à la hauteur du meeting magnifique et délicat, malgré une réduction du temps en raison des horaires stricts de fermeture du circuit.

Nous avions engagé trois voitures dans cette catégorie. Tout d’abord, la rapide Shelby GT350 s’est comportée à merveille, permettant au pilote de réaliser un excellent travail tout au long des essais.

La Lotus XI a rencontré, comme d’habitude, divers problèmes de carburateur et d’allumage, et pour la première fois, une rupture d’arbre de transmission dans le paddock. Une fois tous ces problèmes résolus, elle a pu participer à l’intégralité de la course et a remporté une nouvelle fois l’indice de performance.

Quant à notre traditionnelle Cobra n°31, tout s’est très bien passé avec de bons chronos lors des qualifications. La première partie de la course a été bien maîtrisée dans l’effervescence habituelle du plateau, tandis que la deuxième partie a été plus détendue, aboutissant à une belle sixième place.

Le deuxième grand événement était l’Heritage Touring Cup, avec trois voitures dans les stands : une Escort, une Capri et une BMW. Les trois voitures ont bien fonctionné et le weekend s’est bien déroulé malgré quelques petits problèmes d’allumage, de câble de gaz et d’usure prononcée des pneus. Les pilotes ont pris énormément de plaisir dans cette catégorie performante et respectueuse.

En résumé, tous les membres de l’équipe sont très satisfaits de ce superbe weekend ensoleillé, qui a attiré un public nombreux. Nous remercions tous ceux qui ont contribué à la mise en place et à la participation au Grand Prix de l’Age d’Or.

Le Mans

Résumé du weekend

Le Mans Classic 2023 restera à jamais gravé dans les mémoires, un événement véritablement impressionnant, magnifique et inoubliable. Pour célébrer le centenaire du Mans, cette édition a surpassé toutes les attentes avec le nombre massif de voitures et la qualité exceptionnelle des plateaux qui ont laissé chacun d’entre nous sans voix.

Au cœur de cette incroyable rencontre automobile, le Burgol Racing Team a brillé avec ses douze voitures engagées, éparpillées sur cinq plateaux passionnants : l’historique plateau 2-3-4, le Groupe C et l’Endurance Racing Legends.
Le plateau 2 présentait deux joyaux rares : tout d’abord, l’Allard J2 pilotée avec maestria, qui a émerveillé en obtenant des résultats plus que positifs pour l’une des grands-mères du plateau. Puis, la magnifique Cunningham C4R, malgré quelques problèmes de fonctionnement moteur, s’est néanmoins hissée à la 14e position, montrant une détermination exemplaire.

Dans le plateau 3, le Burgol Racing Team alignait également deux voitures de prestige. La Lister Chevrolet, sous la conduite d’Alain, a dû jongler entre les plateaux 2 et 3, ce qui lui a valu une pénalité. Malgré cela, il a réussi à terminer à une belle 9e place. De son côté, la Lotus XI a connu un grand succès avec une victoire à l’indice de performance et une impressionnante 7e place au classement général.

Le plateau 4 fut le théâtre d’une bataille féroce avec une armada de V8 américains. La petite Lotus Elan a rencontré un problème électrique lors de la course de nuit, mais le bonheur était immense en voyant Jorge accomplir l’un de ses rêves. Nos deux Cobra se sont livrées une lutte acharnée pour les 8e et 10e places, sans aucun problème technique, faisant honneur à ce plateau de haute compétition. Enfin, le sommet du podium par équipe dans ce plateau a été gravi avec brio par le coupé Daytona, une véritable cerise sur le gâteau après 140 tours passionnants.
Les plateaux d’ouverture n’ont pas été en reste avec la présence remarquable de la rapide Lola B98, bien que malheureusement rattrapée par un problème de boîte de vitesses en Q2, mettant fin à son week-end prématurément.

En groupe C, Burgol a marqué sa présence avec trois voitures, dont la somptueuse Aston Martin AMR1, qui a ébloui tous les passionnés présents. Accompagnant cette splendeur, une Tiga C2 et une Olmas C2 ont démontré des performances plus que satisfaisantes grâce à un pilotage assidu.

En conclusion, le Burgol Racing Team a vécu un Le Mans Classic superbe, à la hauteur du centenaire de cette course légendaire. Les performances remarquables, les émotions intenses et l’engagement sans faille ont rendu cet événement inoubliable pour tous les membres de l’équipe et les passionnés de sport automobile du monde entier.

 

Dix Mille Tours

Résumé du weekend

Nous voilà de retour sur le célèbre circuit du Paul Ricard, un rendez-vous très attendu au sein de la saison, où les pilotes se sentent véritablement à l’aise. Le soleil nous a baignés de sa lumière tout au long du week-end.

Commençons par la prestigieuse catégorie du Sixties endurance, où la compétition est le maître mot. Quatre véhicules Burgol étaient de la partie. Après une absence de deux ans, quel plaisir de réintroduire notre Cobra N°190 sur la piste. Cependant, le destin en a décidé autrement pour la Shelby N°67, contrainte à l’abandon en raison de problèmes de freins. Pour le reste des concurrents du Sixties, le week-end s’est déroulé avec une grande réussite.

Dans le cadre du Greatest Trophy, comme à son habitude, nous avons été témoins d’un plateau de voitues tout à fait magnifique. Nous étions présents avec notre Allard J2, une Porsche 356 Carrera 2, ainsi que la fulgurante Lister Chevrolet. Malheureusement, le week-end a pris fin prématurément pour notre Allard J2, victime de la rupture d’une fusée arrière. Toutefois, la performance remarquable de la Lister Chevy, qui s’est hissée à la troisième position lors de la course, mérite d’être soulignée.

En ce qui concerne la catégorie du Fifties, nous étions représentés par la Corvette C1, qui a fait preuve d’une grande compétitivité tout au long du week-end.

En ce qui concerne la catégorie HTC, pas moins de cinq véhicules Burgol étaient présents. Comme à son habitude, cette catégorie ne laisse jamais indifférent. Nous étions présents avec quatre Capri et la célèbre BMW 3L CSL. Malheureusement, un incident en course a mis fin aux espoirs d’une des Capri, tandis que la BMW a dû faire face à un retard considérable. Cependant, les autres voitures ont démontré une performance exceptionnelle.

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude envers l’organisation de l’événement et envers nos pilotes pour leurs performances exceptionnelles et leur fidélité inébranlable.

Estoril

Résumé du weekend

Nous voilà déjà sur la dernière course du calendrier Historic by Peter. Comme ces dernières années, elle s’est déroulée à Estoril, au Portugal, où le soleil était au rendez-vous. Un séjour fantastique pour un meeting réussi. En raison de la distance et du choix des clients, nous avions moins de voitures que d’habitude, en effet seulement 7 voitures au départ de ces magnifiques courses.

Dans la catégorie Sixties Endurance, les Cobra 31, GT350 et Lotus 11 se sont très bien comportées.
La Cobra a décroché la 8ème place après divers petits problèmes à l’arrêt au stand et un combat acharné jusqu’à la fin de la course.
Pour ces coéquipières, de très bons résultats, on dirait même difficile de faire mieux vue la concurrence des voitures engagées, respectivement 10 et 11ème

En ce qui concerne le Greatest Trophy, notre Porsche 356 carrera 2 à survoler à merveille les courses, avec un pilotage de qualité et régulier, beau travail de tandem.

Pour ce qui en est de la catégorie HTC, une belle Ford Capri et l’incontournable BMW 3CSL, était engagée. Malheureusement une courroie de pompe à huile stoppa le weekend de la BMW dans le tour de chauffe alors que notre Capri termina à une glorieuse 7 -ème place

En Classic endurance Racing 1, la Lola T212 était présente, début difficile suite à des léger problèmes de santé au niveau du pilote.
Néanmoins, ce fut une magnifique course associée à une superbe remontée, départ 8ème arrivée 3ème.

Un grand merci à nos clients pour leur fidélité inébranlable au fil des années, ainsi qu’à l’organisation Peter auto pour la qualité des meetings.

Place à la période hivernale, où quelques projets seront réalisés pour la saison prochaine. Les inauguration et test auront bien entendu lieu lors du Burgol Track Day au Paul Ricard le 18 mars 2024.

Bon hiver à tous !