Sélectionner une page

Burgol Racing

Agenda des courses

Saison 2022

Du 1e au 3 avril 2022 Mugello Classic (IT)

Voir le résumé du weekend

Du 25 au 30 avril 2022 Tour Auto (FR)

Voir le résumé du weekend

Du 27 avril au 1e mai 2022 Mitty (USA)

Voir le résumé du weekend

Du 20 au 22 mai 2022 SPA-Classic (BEL)

Voir le résumé du weekend

Du 3 au 5 juin 2022 Grand Prix de l'Âge d'Or (FR)

Voir le résumé du weekend

Du 30 juin au 3 juillet 2022 Le Mans Classic (FR)

Voir le résumé du weekend

Du 19 au 21 août 2022 Ollon Villars (CH)

Voir le résumé du weekend

Du 26 au 28 août 2022 Dix Mille Tours (FR)

Résumé du weekend

Du 7 au 9 octobre 2022 Estoril Classics (POR)

Voir le résumé du weekend

Du 2 au 6 novembre 2022 Daytona (USA)

A venir

Du 11 au 13 nov 2022 Ultimate Cup GT Endurance Final au Paul Ricard (FR)

Voir le résumé du weekend

Du 30 nov au 4 déc 2022 Sebring (USA)

A venir

2022 - saison en cours
2021
2020
2019

Mugello Classic

Résumé du weekend

Après un hiver chargé en travail, la révision de toutes nos autos, la conception d’une nouvelle Mustang TC1 et la restauration complète de notre mythique Cobra #31, nous voilà sur le magnifique, technique et vallonné circuit de Mugello.

Avant cela une petite mise en jambe avec une trentaine de voitures au Paul Ricard à l’occasion du traditionnel Burgol Track Day.

Comme à l’habitude, nous avons bénéficié de magnifiques conditions de roulage, le tout agrémenté d’un plateau d’une soixantaine de voitures de compétitions historiques toutes plus belles les unes que les autres.

Mugello fin mars, début avril, des sacrées conditions météo nous ont accompagnées tout au long du meeting !!!

Une nouvelle arrivée chez nous, la superbe Lotus XI, fait de nous le Team avec la grand-mère du plateau 60′, victoire de l’indice de performance, belle performance pour cette première.

La course des Sixties s’est passée dans de bonnes conditions avec son plateau de plus de 70 voitures.

En catégorie HTC, tout s’est bien déroulé, nous avons évité les grosses intempéries et relativement bien performé dans ce plateau de voitures plus que vitaminées. Une belle remontée en Escort a fait vibrer les écrans de chronométrage.

Nous avions aussi emmené deux de nos Group C avec lesquels nous avons subi quelques problèmes de faisceau électrique et principalement dû jongler avec les pneus slick, pluie et ‘’neige’’

Quant au Greatest Trophy avec notre belle 356 Carrera 2000 et la 911 en 2L cup, tout a magnifiquement bien fonctionné.

Félicitation à l’équipe Peter Auto pour le splendide meeting de Mugello Classic

Tour Auto

Résumé du weekend

Petit interlude à la saison de circuit, le mythique Tour Auto, un Rallye traversant la France durant une semaine.

Cette année le tracé fut bien différent des précédentes, il a favorisé les routes de l’ouest pour finir dans la principauté de Andorre. Quatre équipages Burgol Racing au départ répartis équitablement dans les deux disciplines, compétition et régularité.
En compétion, un jeune client et son ami engagent une magnifique Jaguar E-type Lightweight original avec laquelle ils découvre le Rallye automobile mais aussi la compétition historique ”quelle super experience”.
Nous avons subi une grosse casse mécanique en étape 2 ce qui retirait toutes chances de résultat. En effet un arbre de roue casse et embarque, amortisseur, disque de frein… Une grande journée de réparation plus tard et les voilà de retour sur les routes pour rallier Andorre. La seconde compétition, une très belle Ferrari 308 Michelotto bleu, un rallye plus décontracté pour eux malgré divers petit problèmes électriques.
Place aux voitures de régularité, nos deux équipages ont énormément soufferts des horaires plus que tardifs, ce qui n’a pas forcément aidé au bon déroulement de la semaine. Néanmoins, un beau Tour pour notre Cobra 289 Street et son équipage expérimenté père-fille. Quant à notre second équipage père-fils néophyte de la régularité, une première journée d’apprentissage fut nécessaire. Une fois réglé un problème mécanique réduit l’étape 3 pour laisser place aux réparations, et les voilà repartis pour rallier le départ.
Comme d’habitude sur le Tour Auto, que d’aventures, de découvertes et de rencontres sur ces magnifiques routes.

Mitty (USA)

Résumé du weekend

En parallèle du Tour Auto, deux membres du Team Burgol on fait un long déplacement pour participer au The Mitty HSR sur l’impressionnant circuit de Road Atlanta.

Le beau temps nous a accompagné tout au long de ce week-end dans une ambiance considérablement différente que d’habitude en Europe, un peu trop à notre goût.

Deux sessions d’essais libres pour reprendre nos marques avec la voiture, non roulée depuis deux ans et demi, mais surtout pour dompter ces montagnes Russe. En effet les deux premiers tours ont semblé être les premiers de notre vie bien que petit, quel magnifique circuit à l’ancienne, ça promets beaucoup de plaisir.

La session de qualification se passe bien et permet à notre petite Chevrolet Monte Carlo pony Nascar d’être à sa place.

Divers problèmes de frein que le Team gérant les voitures sur place n’ont pas réussi à résoudre et une panne de pompe à essence à la première course ont fortement imputé nos chances de résultats.

C’est parti pour des roulages de plaisir, sur un modèle de trois courses sprint de 8tr, assez intéressant comme dynamique néanmoins court en cas de safety car.

Résumé, beaucoup de plaisir à découvrir ce circuit hors du commun dans une belle ambiance.

SPA

Résumé du weekend

Après trois longues années d’attente, nous voilà de retour sur le majestueux circuit de SPA Francorchamps pour le SPA Classic By Peter Auto.

Comme d’accoutumé, les Ardennes Belges nous ont accueilli avec la pluie lors du déchargement ainsi que pour les essais le vendredi. Le circuit de SPA a un très bon grip sous la pluie. La plupart des pilotes ont bien profité de se faire plaisir lors de la première journée.

Place aux choses sérieuses. Les qualifications, rien à dire, tous nos pilotes sont placés correctement. Les courses de nuit sont la grande particularité de SPA Classic. Aussi, un membre du Team était de la partie et a bien performé en HTC dans ces conditions particulièrement sombres.

Lors du week-end, nous avons eu le plaisir de constater un retour à la vie d’avant ! Nous avons eu le plaisir d’avoir beaucoup de public qui ont rempli les paddocks et les gradins, venant de près et de loin, le tout dans la joie et la bonne humeur, merci à eux. Enfin, il faut le dire, le meeting sur ce circuit est tellement magnifique qu’il faut le vivre pour s’en rendre réellement compte.

Retour aux courses, le Sixties qui a fini de jour cette année s’est bien déroulé, après avoir essuyé les 35 premières minutes sous safety car. Un beau travail de notre duo en Coupé Daytona, grosse remontée en Shelby GT350 et Lotus XI. Ils ont été réguliers et performants, par conséquent de très bon classements pour tous.

Le Dimanche est la journée des courses. Le Greatest Trophy nous fait voyager dans une autre dimension avec de magnifiques voitures et des pilotes aux tendances Gentleman, Porsche 356 carrera 2000 et Lister Chevrolet ont roulé à merveille. La Belgique entière se souviendra du bruit de notre V8 Chevrolet.

Malheureusement, nous avons dû jeter l’éponge pour le grC pour cause de légères blessures sur les pilotes.

Concernant la course du Heritage Touring Cup, que de belles et propres bagarres pour nos Capris et Escort. Les résultats sont au sommet, bravo à nos pilotes.

Pour conclure avec la course des 911 2L cup, un grand moment. Un instant avant le départ nous avons eu la surprise de recevoir le prix du plus grand nombre de participations à cette catégorie qui a débuté il y a 5 ans.

Encore bravo et merci à tous les acteurs de ce magnifique meeting.

Dijon

Résumé du weekend

Très sympathique week-end Bourguignon sur le circuit de Dijon-Prenois.

C’est avec beaucoup de chance que la météo était au rendez- vous, suite à des prévisions d’averses durant l’entièreté du week-end de course, nous avons essuyé que quelques gouttes le vendredi uniquement.

Pour des raisons de proximité avec le meeting du Mans Classic ainsi que le délai serré du retour de SPA, le nombre de voitures du Team a été légèrement réduit à huit.

Néanmoins, nous avons passé un bon meeting avec de belles courses ainsi qu’une ambiance conviviale comme à son habitude grâce au soutien de nos spectateurs. Nous avons même eu le droit à la visite de proches tels que, amis et famille étant donné que nous étions assez près de la maison.

Petit moment de fun et de nostalgie, nous avons ressorti notre belle Cortina Lotus en Dunlop pour drifter en Fifties, ce fut des moments de pur bonheur pour nos pilotes.

Pour nous consoler de ne pas avoir de Groupe C, Peter Auto ont organisé des sessions démonstrations pour les Formules 1 3.5L ce qui nous a permis d’accompagner dans de très belles conditions une Larousse Lola LC87 ex Philippe Alliot.

Retour aux qualifications où tout s’est très bien passé.

Place aux courses, très belle bagarre en Sixties pour notre GT350, de bons résultats en HTC avec les Capris et un grand plaisir en Greatest Trophy avec un plateau toujours aussi qualitatif. Malheureusement, forfait sur la 2L cup en raison d’un problème mécanique.

Merci aux spectateurs passionnés, venus nous rendre visite lors de ce chaleureux week-end de course.

Le Mans

Résumé du weekend

Il aura fallu quatre ans d’attente… Car l’édition 2020 a été annulée pour des raisons sanitaires,

Mais nous revoilà sur les 14km du circuit de la Sarthe pour le gigantesque meeting « Le Mans Classic ». Comme à l’accoutumée, notre arrivée au camping fut fastidieuse. En effet, l’installation des paddocks a été compliquée mais les efforts en auront valu la peine.

Le Mans Classic se constitue principalement de 6 plateaux historiques de l’avant-guerre jusqu’en 1981. Sans oublier qu’il ouvre les courses comme les Groupe C ainsi que l’Endurance Racing Legend.

Nous avions trois voitures engagées en groupe C : une Tiga en C2, l’unique Olmas en C2 ainsi que la petite dernière fraichement arrivée l’Aston Martin AMR02 en C1. Nous avions aussi pour l’Endurance Racing Legend, une Mustang TransAm de 1998 et une Lola B98.

Malheureusement, cette année le mauvais œil est tombé sur l’ERL. La Mustang a été terminée dans le Camion, en raison du délai de livraison tardif. Le nouveau moteur est arrivé à peine huit jours avant le chargement. Par conséquent, rien n’a pu être validé avant le départ. Pour la Lola, le problème récurrent sur ce modèle de moyeux de roue, nous a forcé à l’abandon.

En ce qui concerne le Groupe C, toutes les voitures ont roulé jusqu’au bout avec de bon chrono. Tandis ce que la piste est difficile et les voitures rapides, ce qui met à l’épreuve. La résultante de ces belles courses d’ouverture est qu’il manque une session de roulage pour bien faire.

Laissons place aux plateaux historiques sur lesquels nous avons fait rouler la magnifique Cunningham C4R en plateau 2 pour laquelle une légère mais sans gravité sortie de piste a stoppé la voiture au beau milieu du weekend.

Nous avions aussi une Lotus XI et une Lister Chevrolet en plateau 3. La fragilité de la Lotus n’a pas payé sur ce circuit. Elle a subi la casse d’un arbre de roue, suite à la réparation elle a pu repartir pour une remontée. En parallèle la Lister a fait de très bons résultats. Bien évidemment, il y avait des Cobras, une E-Type ainsi qu’une Lotus Elan en plateau 4.

Les expériences mécaniques ont commencé dès le premier essai. Entre un problème de coussinet de bielle sur l’Elan et son abandon, un joint de culasse sur l’E-Type qui une fois déculassé et remonter a pu repartir. Du côté des Cobra, il y a eu un tour de perdu à la suite d’un problème de transmission, mais sinon tout a été parfait.

Nos pilotes ont fait un super travail dans des conditions de nuit et de fatigue inhabituelle.

Le Mans Classic est un meeting d’exception où plusieurs points sont contraignants en raison de la grandeur et du nombre de personne, mais ce fut un réel plaisir et une belle aventure, nous avons tous de quoi participer. Entre travail et pilotage sur cet immense terrain de jeux.

Les images et souvenirs sont encore plus intenses que d’habitude car vécu à travers des conditions hors du commun.

Bravo pour le succès du Mans Classic et vivement l’année prochaine pour les 100ans !

Ollon Villars

Résumé du weekend

Le Team Burgol a fait un “petit” déplacement pour rejoindre la mémorable course de côte d’Ollon Villars dans nos belles montagnes suisses.

Il s’agit d’une manifestation organisée par un comité de personnes locales en mémoire à cette magnifique course qui a fait partie du championnat d’Europe de la Montagne de 1953 à 1971.

Cette année encore il y avait un magnifique plateau de voitures, motos et side-car qui se sont déplacés pour gravir les 8.3km de route à la fois sinueuse et rapide.

Nous sommes arrivés le vendredi en début d’après-midi pour décharger et faire les contrôles techniques sous une pluie battante qui nous accompagnera jusqu’au samedi midi. Cela a impliqué une première montée de reconnaissance sous la pluie, qui fût très bien pour calmer la fougue des pilotes en soif de sensations fortes.

Burgol Racing Team, en tant que sponsor de la manifestation, a présenté onze voitures de compétition pour le bonheur du public et en soutient à la manifestation qui était sérieusement bien organisée.

Nos pilotes ont pu prendre énormément de plaisir lors de quatre montées au volant de leures :

Allard J2 1948

AC Cobra 289 Street 1962

Cortina Lotus 1963

Jaguar E-type Coupé 3.8L compétition 1963

AC Cobra 289 FIA 1964

Ferrari 330GTO 1964 (330GT garnier 1980)

Alfa Giulia Veloce 1970

Ford Escort RS 1600 de 1972

Porsche 911 RSR Kremer 1974

Spice SE89 Groupe C2 1989

Et sans oublier la Ford GT40 1969 conservée dans son état d’origine après avoir concouru le championnat du monde 1969 pour le palmarès suivant :

6 heures de Brands Hatch 14ème

1000 km de Spa, 5ème

24 Heures du Mans, 6ème

1000 km du Nürburgring, 6ème

1000 km de Monza, 4ème

Six Hours and Can-Am, 5ème

avec comme pilotes : Reinhold Jost et Helmut Kelleners

Les montées s’enchaînent et la vitesse de passage augmente sans le moindre problème important, si ce n’est un étrier de frein grippé et un pignon de première hors service pour la dernière manche.

Le résumé de ce meeting, fut une nouvelle expérience pour beaucoup d’entre nous mais sans doute un inoubliable évènement et un beau week-end pour tous.

Nous sommes rentrés avec de belles images agrémentées du son des moteurs qui faisait trembler la vallée.

Merci à tous les acteurs, organisateurs, sponsors et au public, qui ont fait et soutenu ce week-end de mémoire au sport automobile Suisse et Européen.

 Nous serons sans aucun doute présents pour la prochaine édition !

Dix Mille Tours

Résumé du weekend

Après la pause estivale nous voilà tous réunis au Paul Ricard pour les Dix Mille Tours, il s’agit du plus grand Meeting de la saison Historic By Peter.

Nous avons pour cette occasion déplacé 17 voitures dans les catégories habituelles.

Ce weekend a été une grande réussite pour Burgol Racing Team avec de très bons résultats, dont la victoire en Greatest Trophy avec la Lister Chevrolet au bout d’une course qui a été survolée.

Sans oublier, les beaux tours et la progression de notre petite 356 Carrera 2000.

Premier roulage du weekend avec le Groupe C. Malheureusement, une glace de presse-étoupe fissurée sur la pompe à eau qui a marqué l’abandon…

En Sixties l’une de nos Cobra a terminé sur la magnifique marche du podium en troisième position.

Dans cette même catégorie, notre Cobra n°31 fraîchement réparée, s’attribue la pole position et le meilleur temps de course. Suite à une manœuvre pour éviter le crash du premier tour, elle est repartie 39ème, pour ensuite finir en 6ème place. Quelle remontée impressionnante !

Durant ces deux heures de courses endiablées avec une trentaine d’abandons, nos autres pilotes en Coupé Daytona, Shelby GT350 et Lotus XI ont fait une magnifique course sans encombre pour la 5ème, 8ème et 15ème place. Alors qu’un jeune pilote du Team a engagé sa première course en Alfa Giulia Veloce et la terminé dans de bonnes conditions.

Notre habituel Porsche 911 verte a changé de main pour être pilotée comme un maître par le Rooky du plateau et nous a décroché la 6ème place du 2L Cup au bout d’une heure trente de bagarre.

Place au Heritage Touring Cup avec cinq voitures Burgol en liste. Le début du weekend a été difficile en raison de multiples problèmes de pompe à injection.

Après avoir retourné les injections dans tous les sens nous avons réussi à faire fonctionner toutes nos voitures correctement. La qualification et la course se sont très bien passées pour nos trois Capri 2600, la BMW 3L CSL et la Ford Escort. Nous avons même le podium à portée de main pour la plus rapide de nos Capri avec une très belle 4ème place, dans cette catégorie vitaminée et suralimentée.

Nous profitons de transmettre nos félicitations à nos pilotes qui ont tous fait un super job lors de ce meeting de chaleur éprouvante.

Estoril

Résumé du weekend

Il est déjà l’heure de la dernière manche du championnat Historic by Peter sur le très apprécié circuit d’Estoril, pour la troisième édition consécutive. Le meeting a été comme à son habitude une réussite d’organisation et d’ambiance, un grand merci aux autorités Portugaises pour leur investissement.

Du côté de Burgol Racing Team le weekend était positif avec une quinzaine de voitures au départ, en dépit de la grande distance et la lourdeur des transports.

Nos Groupe 2 étaient présentes en force dans la catégorie Heritage Touring Cup avec quatre Ford Capri 2600, une BMW 3L CSL et une Ford Escort BDG. Ces voitures se sont bien comportées dans l’ensemble avec de bon résultat pour certaines et un peu de malchance pour d’autres. Nous avons subi une rupture d’arbre de transmission, une fissure de bloc moteur, une révision de carburateur et un gros accrochage.

Le Team a beaucoup travaillé pour pouvoir réparer ou remplacer les éléments sur place durant le weekend, visant l’objectif que tout puisse rouler.

En ce qui concerne la catégorie des Sixties, l’ambiance était électrique voir tempétueuse dès les premiers tours de roue lors des essais libres.

Par chance, nous sommes passés à côté de plusieurs accidents. Mais nous avons quand même subi une touchette sur notre GT350 au premier virage de la course.  Par conséquent, passage par les stands… dommage car elle nous annonçait à nouveau une belle course.

Nos deux Cobra ont très bien roulé avec de bonne performance, dont une belle 5 ème place pour nos deux gentlemen en Daytona. Ainsi que la pole position, le meilleur temp en course pour la Cobra n°31

La Lotus XI a bien fini sa saison avec une nouvelle victoire à l’indice de performance et la victoire du championnat indice 2022.

Nous avions aussi inscrit la Lotus XI sur le plateau Fifties ou elle a gagné la course dans des conditions légèrement inéquitables.

La Olmas notre unique groupe C du weekend a pu rouler en catégorie Endurance Racing Légende car la course des Groupe C a été annulée quelques jours avant le meeting en raison du manque de participant. Le roulage était difficile et peu adapté pour notre pilote, mélangé aux protos super rapides et aux grosses GT très performantes, le plaisir de roulé a quand même prit le dessus.

A ce jour, il nous reste de l’espoir pour que ce magnifique plateau retrouve des participants et de l’intérêt. En effet, il est en danger de disparaître, ce qui serait une très grosse déception pour plusieurs d’entre nous et un vide dans le sport automobile historique.

Notre horloger du CER1 a fait une magnifique course avec sa Lola T212 agrémenté de bagarres et dépassements, pour terminer sur une belle 4 ème place à quelques dixièmes du podium.

Reste plus qu’à vous parler de la magnifique catégorie du Greatest Trophy où nous avions la Lister Chevrolet avec certains problèmes de boite à vitesses et embrayage, mais une belle course a pu être réalisée. A bord de la 356 Carrera 2000 notre seule pilote féminine a fait du très bon travail avec des chronos qui ont baissés tout au long du weekend et un immense plaisir à chaque tour effectué, à l’image du meeting.

Toute l’équipe de Burgol Racing Team remercie tous les clients, partenaires, acteurs et participants de la saison 2022 

Ultimate Cup GT Endurance Final au Paul Ricard

Résumé du weekend

En ce mois de novembre habituellement calme, trois pilots chanceux du Burgol Racing Team ont eu l’opportunité de faire une ‘’pige’’ en moderne pour la finale de l’Ultimate Cup GT Endurance en Renault RS01.

Nous voilà parti dans l’inconnu du monde moderne, aéro, palettes au volant, traction contrôle, ABS, ravitaillement, consigne radio, BoP, classifications, pénalités, etc

En effet, cela fait beaucoup pour un meeting de course et surtout pour une finale de championnat avec de nombreux pilotes chevronnés de renom.

Néanmoins, tours après tours la compréhension de cet univers se clarifie, mais que c’est dur… très dur. Heureusement, nous étions aidés par un ingénieur très au fait de la voiture et de la réglementation, ainsi que par Greg, de chez Driving Koncept, notre coach qui avait fait deux saisons de RS01.

Les 3×40 minutes d’essais privés du jeudi se sont déroulés en mode découverte. Il est temps d’attaquer l’essai libre officiel de 3×60 minutes partagé en deux. Suite à ces sessions, nous avions effectué environ 25 tours chacun, ce qui n’est pas suffisant pour que des amateurs comprennent toutes les clés de cette superbe auto.

Place aux qualifications avec une session de 15 minutes par pilotes, très beau boulot de tout le Team, les chronos sont serrés dans le trio et nous voilà à notre cinquième place sur la grille.

Les trois trains de pneus autorisés sont prêts pour le départ de la course ce qui est moins le cas de nos trois Gentlemen, grosse tension sous les casques.

Notre ingénieur décide de faire prendre le départ à la fougue de la jeunesse, pari payant car nous gagnons deux places à l’entrée des S de la Verrière. Malheureusement, elles seront rapidement perdues car nous sommes restés bloqués derrière un pilote plus lent. Une fois la course légèrement étalée, il a fallut se mettre au boulot pour un dépassement de la Mercedes qui avait un mauvais rythme et un bon coup de cravache jusqu’à recoller l’autre SLS GT3. Après quelques tours à analyser, comprendre et trouver la faille, nous avons réussi à le pousser à la faute, une accél optimiste avec du volant et il s’embarque dans un tête à queue, la place est prise. Nous voici arrivés la fin du premier relai, passassions du volant au second pilot, changement de pneus, ravitaillement et c’est parti pour la suite.

Gros et beau travail pour maintenir la position mais suite à des faits de course, un Safety Car, un full yello et les arrêts obligatoires, nous perdons une place. Rien de grave, nous sommes toujours bien positionnés dans la course.

Il est l’heure du troisième relais dans des conditions de glisses absolument inimaginables,  beaucoup de difficulté à tenir la voiture pour notre pilote qui lui aussi a fait un magnifique travail. Malheureusement, la venue de pilotes silvers nous coûte encore une petite place et la voiture passe dignement la ligne d’arrivée à une belle cinquième place, sans encombre, sans pénalité, ni erreurs de pilotage. Enfin du très bon job de la part de tous. BRAVO

Nous relevons de super conditions météorologiques pour un mois de novembre au Paul Ricard.

Merci à Tiziano Carugati et à AB Sport pour l’organisation et le travail sur la voiture.

En résumé, nous avons vécu un weekend magnifique et inoubliable, dans de très bonnes conditions.